De l'Espace et du Temps

Piece acousmatique et danse Buto.

TRACK

Commande de Motus pour le festival "En chairs et en sons".

Cette pièce acousmatique a été composée pour la danseuse Buto Sakurako mais peut aussi être écoutée seule. Elle joue de différents flux temporels, qui suivent un fil conducteur, et fonctionnent par strates.
On y voyage également dans plusieurs catégories d'espaces: internes à la musique, propres aux objets musicaux, externes, intérieurs...

 
 

Des Rives

TRACK

Des Rives traite de la perception altérée du réel, que ce soit dû à une décompensation de la psyché ou à l’effet d’un psychotrope. 

Elle donne a entendre un fragment de temps  (18’41) où cette altération a lieu.

C'est un champ de sensations, données sans hiérarchie, dans lequel cohabitent plusieurs réalités : lesquelles sont de l'ordre du souvenir, du réel, de l'imagination?

Le parcours se fait au présent par libre association, ou jeu de textures.

S’en émane un sentiment très onirique, presque tranquille bien qu’on puisse percevoir qu’angoisse et  tensions ne sont pas loin.

Pièce composée au studio B et au GRM.

 

Harbinger #2

Piece écrite en collaboration avec les guitaristes Damien Broitmann et Olivier Valois.

TRACK

"Harbinger" : [17'03-2014 2015]

Harbinger est une piece stéréophonique acousmatique dont le matériel musical principal est issu de guitares electriques préparées.
L'idée est de creer avec ce matériel de départ une tension, sorte d' appel
distant, de signal annonçant une situation d'urgence future.
Elle a été écrite en collaboration avec les guitaristes Damien Broitmann et Olivier Valois.
Création au Festival Futura 2014.

"Harbinger" : [17'03-2014 2015]

Harbinger is a acousmatic stéréophonic pièce whose main material is the electrical signals of prepared guitars.
It focuses on this specific point.
The purpose of this piece is to create a tension, like a distant call, an harbinger to an eminent emergency situation.
It was written in collaboration with guitarists Damien Broitmann and Olivier Valoy witch have given to me guitarist materials and many attentives listening of the work.
Created in Festival Futura 2014.

Composée au studio Be.

 

Solitude (Approchez-vous d'elle)

TRACK

Cette pièce parle d'un trajet solitaire construit en 11 moments musicaux. Autant d'histoires, de rencontres, qui suivent leurs propres chemins, s'achèvent ou non, tissent parfois des liens entre elles. C'est en creux, en transparence en quelque sorte, que se dessine peu à peu une subjectivité silencieuse.
Musicalement elle porte une attention toute particulière au grain sonore, au sens Schaefférien du terme. Chaque mouvement en expose certains types et classes, les met en relation, en contraste.
Métaphoriquement son compositeur a imaginé pouvoir toucher les sons et par ce biais initier une forme nouvelle de communication avec le monde environnent, dans la solitude et le silence absolu du sujet.

1 Solitude [ 1'40 ]
2 Home [ 3' 20" ]
3 Intermède [ 2'' 22" ]
4 Galaxie [ 2' 45" ]
5 Air - Output [ 2' 02" ]
6 Air - Mind [ 3' 17" ]
7 Suspend [ 00' 34" ]
8 Nocturne [ 3' 37" ]
9 Société [ 5' 59" ]
10 Suspend [ 1' 16 " ]
11 Respire [ 2' 54" ]

 Pièce composée au White Bear studio.

 

Les Carnets Africains

Triptyque Electracoustique

TRACK

CARNETS AFRICAINS [49’16]

 

Ce tryptique, dont la matière principale est issue de voyages sonores qu’ Eric Broitmann a effectués sur ce continent, interroge mémoire et perception.

C’est un projet fondateur de sa pratique compositionnelle, qui fait appel à de larges pans de son passé et traduit un parcours à la fois personnel et compositionnel.

 C’est un chemin tenu que l’on suit en voyage…

Il y a la mémoire de ces sons ramenés de là-bas, qui peu à peu, ont eux aussi été dissociés du présent.

Puis il y a tout ce que nous emmenons avec nous, dans nos bagages de vie: Musique ; littérature ; peinture ; vivants, morts.

 Tout cela entre en composition et fonde à nouveau, modifie la perception.

 

Un parcours se peuple, déviant,

Polyphonique,

 Un dialogue à plusieurs

 

 «Intérieur-Extérieur»  [12’36] - 2006

« Intérieur- Extérieur » est une pièce électroacoustique stéréophonique.

C’est un ovale, un espace dilaté-plié dans lequel se ruent souvenirs et imaginaire.

C’est un moment de transition, où s’opère un bilan.

C’est la fin d’une quête, la perte irrémédiable d’une partie de soi.

C’est un moment de douce poésie, d’oppositions,

De regards et d’écoute.

 

Introduction des « Carnets Africains », tryptique dont la matière sonore principale est issue de voyages sur ce continent.

Cette pièce s'interroge sur  un phénomène exacerbé lorsqu’on est voyageur: l’apparition, la confrontation, et la résonance de ces deux espaces particuliers que sont l'intérieur (au sens d'intériorité) et l’extérieur.

 

Dans ma tête multiple  [16’ 21] – 2010

« Etait-ce donc cela le voyage ? Une exploration des déserts de ma mémoire plutôt que de ceux qui m’entouraient ? »  [Claude Lévi-Strauss  « Tristes tropiques »]

 Second volet des « Carnets Africains », « Dans ma tête multiple » est une pièce de milieu, une clef de voûte destinée à s’insérer entre « Intérieur - Extérieur » et « Incantation ».

 Ici le voyage s’effectue à travers des fragments de mémoires, associés librement.

On y passe, on s’y arrête parfois, comme suspendu. Puis le parcours reprend, obéissant aux désirs, de façon similaire au voyage physique.

 La phrase de Claude Lévi-Strauss sus citée et l’œuvre de Luc Ferrari dont certains questionnements musicaux ont inspirés mes choix lors de la composition.

 

Incantation [20’19] 2008

« Incantation » est une prière autant qu’une métaphore des circonvolutions et méandres des boucles du Niger.

 Sa matière est largement issus d'un bateau village, un bateau cage, où d'une cabine Il fut possible d'écouter le monde résonner dehors.

Elle est dédiée à frère Louis,  à cet instant précis où il décida de sortir de l’enfermement.

Toys

Objects de plaisir et plaisirs des objets.

TRACK

Nocturne

(INA/GRM commissioned composition)

TRACK

Cette pièce développe un travail autour du grain sonore, au sens Schaefferienen du terme. Elle met l'accent sur des matières lisses, dures ou bien transparentes. Composée à partir de matériaux enregistrés au GRM et en Ardeche, elle  traduit differents moments d'une nuit.

Commande du GRM pour les ateliers Compose with Sound,elle est destinée à etre jouée seule, ou à intégrer une composition plus vaste travaillant le même sujet:  Solitude (Approchez vous d'elle) [2013]

Pièce composée au studio Be et au GRM.

L'orange

D'après le poème homonyme de F. Ponge.

TRACK

L’orange est une pièce électroacoustique inspirée du poème homonyme de Francis Ponge (le parti pris des choses Editions Gallimard 1942).
Elle est une lecture de ce poème, presque directe. J’y mets en perspective le sens premier des mots et leur pouvoir d’évocation en les transformant en matière abstraite.
L’idée est de donner le sentiment que cette pièce a lieu au moment de la lecture du poème.

Pièce composée au studio Be.

Intérieur-Extérieur

TRACK

« Intérieur- Extérieur » est une pièce électroacoustique stéréophonique.

C’est un ovale, un espace dilaté-plié dans lequel se ruent souvenirs et imaginaire.

C’est un moment de transition, où s’opère un bilan.

C’est la fin d’une quête, la perte irrémédiable d’une partie de soi.

C’est un moment de douce poésie, d’oppositions,

De regards et d’écoute.

 

Informations complémentaires : Lieux des enregistrements: Ethiopie (lac Awassa,   Harar) / Mali (Train Dakar Bamako, Mana).

 

Cette pièce est l’introduction d’un cycle de pièces « Africaines » constituées de paysages sonores collectés au cours de mes voyages au Mali et en Ethiopie.

Elle retrace l’ensemble de ce parcours Africain, de mon questionnement.

Chacun des tableaux à venir  en éclairera des moments particuliers.

 

Mon propos ici est de traduire un phénomène exacerbé lorsqu’on est voyageur: l’apparition, la confrontation, et  la résonance de ces deux espaces particuliers que sont l’intérieur et l’extérieur.

 

Composée au studio Be.

 

 

Dans ma tête multiple

TRACK

« Etait-ce donc cela le voyage ? Une exploration des déserts de ma mémoire plutôt que de ceux qui m’entouraient ? »  [Claude Lévi-Strauss  « Tristes tropiques »]

 

 

Troisième volet d’un cycle de pièces consacrées au voyage, « Dans ma tête multiple » est une pièce de milieu, une clef de voûte destinée à s’insérer entre « Intérieur - Extérieur » et « Incantation ».

 

Ici le voyage s’effectue à travers des fragments de mémoires, associés librement.

On y passe, on s’y arrête parfois, comme suspendu. Puis le parcours reprend, obéissant aux désirs, de façon similaire au voyage physique.

 

Anecdotes     Mouvements     

 

L’architecture de cette pièce  est double : différents niveaux de lectures s’imbriquent à travers deux formes musicales juxtaposées. 

La première claire et simple, mû par une succession d’événements.

L’autre, comme cachée, est plus complexe. Elle se réfère à l’histoire, procède par opposition,  joue des ruptures, des tensions.

 

Ce parcours en strates se retrouve aussi dans les éléments qui fondent de cette pièce :

La phrase de Claude Lévi-Strauss sus citée et l’œuvre de Luc Ferrari dont certains questionnements musicaux et quelques œuvres ont inspirés mes choix lors de la composition.

 

 Composée au studio Be.

Incantation

TRACK

« Incantation » est une prière, un travail sur la mémoire ainsi qu’une métaphore des circonvolutions et méandres des boucles du Niger.

Elle est dédiée à frère Louis, mon grand-père; à cet instant précis où il décida de sortir de l’enfermement.

 

Informations complémentaires : Lieux des enregistrements: Mali ( bateau-village de Gao).

 

C’est la seconde pièce du cycle « Africain », elle succède à « Intérieur-Extérieur ». Ensembles de pièces constituées de paysages sonores collectés au cours de mes voyages au Mali et en Ethiopie.

Elle retrace l’ensemble de ce parcours Africain, de mon questionnement.

Chacun des tableaux à venir  en éclairera des moments particuliers.

 Composée au studio Be.

Process

TRACK

L’humanité renaissante, après « effondrement du système technologique » .

À l’orée du monde.

Une chance supplémentaire ?

J’imagine une dualité entre la nature et civilisation, « nature et culture ».

Un chemin qui, pour reprendre la théorie de T. J. Kaczynski sur l’Histoire, sera construit sur trois niveaux de ruptures possibles: mineure (passagère)- durable  ou  produisant des conséquences imprévisibles.

 

Refonte ou répétition ?

Est-il vraiment possible d’aboutir à autre chose qu’une société liberticide, happant l’humanité dans les processus surdéterminants qui la structure ?

La fin de la liberté, l’éternel retour du même.

 Viendra à nouveau la nécessité de briser tout cela.

 Composée au studio Be.

 

Rouge sang

TRACK

Qu’est-ce que l’acte de tuer ?

Il peut être la conséquence d’un système liberticide ou le projet arbitraire d’un petit groupe de décideurs.

Sortons des analyses froides et intellectuelles,

Nous irons voir la mort  de plus près.

 Composée au studio Be.

 

Collectif Allant Vers

Avec la participation de Valoy (voix, guitare, slogans),

Montez Coleman (voix) et Djabah (extrait)

 

Commande de Motus, crée le 4 décembre 2008 au Palais de Tokyo dans le cadre de “Révolution7” (autour de l’exposition de Jeremy Deller).

TRACK

1)    Pulsations - Masses

2)    Vox populi

3)    Persée

 

Thématique :

 

 Révolutions industrielle, rock, électronique (informatique),  mais quel projet politique ?

 Pesanteur, exploitation, densité, contrainte mécanique des corps, mise au diapason de l'esprit.

Révoltes avec les outils même qui conditionnent notre aliénation. Assimilation.

Des voix s’élèvent, questionnent.

Persée qui “pour trancher la tête de Méduse sans s’exposer à devenir pierre, prend appui sur ce qu’il y a de plus léger, les nuages et le vent.”

Persée dont le “ regard se pose sur ce qu’ une vision indirecte est seule en mesure de lui révéler, c’est-à-dire une image capturée dans un miroir.” (Italo Calvino “leçons américaines”)

Légèreté.

Composée au studio Be.

Enigmes

TRACK

Cette pièce  a été composé pour le projet de partition navigable « Cimes » [Mathieu Savary-Catalina Kijaro].

L’idée est de retracer un parcourt à travers des mobiles sonores ou « capsules de sons »

Composée au studio Be.

 

Rêvéris

TRACK

Piece electroacoustique issue du saxophone tenor.

Composée au studio Be.